Quelle cigarette électronique choisir ?

Vu les nombreux avantages de la cigarette électronique, de plus en plus de fumeurs préfèrent se tourner vers le vapotage pour réduire les effets du tabac. Cependant, pour réussir le passage et éviter les sensations de manque, il faudrait se tourner vers un dispositif adapté à son profil. Mais avec les centaines de modèles disponibles sur le marché, comment faire le bon choix ?

Comment fonctionne une cigarette électronique ?

La cigarette électrique fonctionne d’une manière autonome. Elle ne nécessite pas l’utilisation d’une allumette ou d’un cendrier. La batterie sert à alimenter l’appareil, il fournit l’énergie nécessaire pour activer la résistance, vous avez le choix entre un modèle jetable ou rechargeable. Plus le voltage est élevé, plus le dispositif est puissant. L’autonomie peut varier, donc soyez très attentif sur ce point au moment de l’achat. Le réservoir permet d’accueillir l’e-liquide contenant du propylène glycol, de la glycérine végétale, des arômes et éventuellement de la nicotine et la résistance sert à le chauffer. Vous pouvez par la suite aspirer la vapeur sur l’embout ou drip top. Le principe est assez simple : lorsque vous activez le bouton on, la mèche de coton ou de fibre trempée dans l’e-liquide se met à chauffer. La solution dégage par la suite de la vapeur qui donne la sensation du hit. Si vous recherchez des Magasins cigarette électronique, cliquez ici pour plus d’infos. Cet article de Forbes vous renseignera sur une boutique spécialisée dans ce secteur.

Quelle cigarette électronique est faite pour vous ?

Il existe des modèles très variés sur le commerce, de la sorte, vous risquez de vous perdre. Pour vous aider dans le choix de votre e-cigarette, vous devez tenir compte de plusieurs paramètres. L’autonomie est l’un des éléments clés au moment de l’achat. En effet, la batterie doit pouvoir vous tenir au moins pour une journée afin d’éviter d’avoir à la recharger constamment. Pour les gros fumeurs, il est fortement recommandé de se tourner vers des modèles assurant une grande autonomie comme les Pods. Une batterie intégrée est aussi plus pratique, vous n’aurez qu’à la brancher pour faire le plein. Certains modèles acceptent même la vape pendant la recharge.

Par ailleurs, le réservoir doit être adapté à vos habitudes. Plus la capacité est grande, moins sera la fréquence du remplissage. Ensuite, sachez qu’il existe deux modes d’inhalation :

  • l’inhalation directe : la vapeur va directement dans les poumons via une aspiration longue, similaire avec la chicha ;
  • l’inhalation indirecte : se déroule en 2 temps, dans la bouche puis dans les poumons. De ce fait, la sensation est très proche de celle d’une cigarette traditionnelle.

L’e-cig vous accompagnera partout, donc pensez à choisir un design à votre goût. Les plus discrets peuvent se glisser facilement dans votre poche prenant des styles très diversifiés. Enfin, les fonctionnalités sont plus ou moins complexes. Vous pouvez par exemple trouver des modèles équipés d’un seul bouton. D’autres par contre s’accompagnent d’un écran tactile, d’un réglage de la puissance… Pour accéder à une large gamme de cigarettes électroniques, sachez que le petit vapoteur est un acteur majeur dans ce secteur. Il dispose de 20 boutiques dans toute la France.

Comment bien choisir son e-liquide ?

Lorsque vous envisagez de vous lancer dans la vape, le choix de l’e-liquide ne doit pas être laissé au hasard. Le taux de nicotine doit être équivalent à votre consommation journalière, car il va influencer le hit ressenti. Une personne fumant plus de 20 cigarettes par exemple devra se tourner vers un dosage élevé, entre 16 à 20 mg/ml. En revanche, un fumeur occasionnel (moins de 5 cigarettes par jour) privilégiera un dosage de 3 mg/ml, tandis qu’il est conseillé de prendre un dosage entre 6 à 12 mg.ml pour un fumeur modéré.

Outre la nicotine, vérifiez le dosage :

  • de propylène glycol (PG), servant à donner un hit plus puissant et des saveurs plus prononcées ;
  • de glycérine végétale (VG), permettant d’avoir une vapeur plus dense.

Pour les débutants, commencez par un ratio PG/VG de 50/50 pour trouver un équilibre entre vapeur et saveur.

Attention ! Pour un clearomiseur standard, le taux de VG ne doit pas dépasser 50% du mélange, car le matériel requiert un liquide fluide. Par contre, avec un clearomiseur subohms, il vous faut des liquides contenant un fort taux de VG. Et pour terminer, les saveurs apporteront une note particulière à la vape. Vous avez le choix entre des arômes fruités, gourmands, classics, mentholés ou sucrés. Pour vous aider à trouver une boutique de confiance en France, référez-vous aux avis laissés sur la plateforme de forbes.