Faites des économies sur votre e-liquide en le fabriquant vous-même

Tous les vapoteurs se sont un jour posés la question de savoir s’ils ne devraient pas se mettre à faire eux-mêmes leur eliquide. L’épuisement du produit tant apprécié, l’impossibilité de trouver celui qui convient parfaitement, la perpétuelle envie de changer d’arôme ou de booster sont autant de raisons qui poussent à passer au DIY (Do It Yourself) en matière de vapotage.

L’autre argument de taille est celui de l’économie que la méthode du fait maison représente. Cependant, à première vue, la différence de prix n’est pas flagrante, le DIY n’apparaissant que comme une mode de plus, voire un luxe. L’économie existe pourtant belle et bien quand on fait le calcul sur le long terme. Si le DIY représente une certaine idée de l’autonomie pour le vapoteur, cette pratique n’est toutefois pas faite pour tout le monde. D’ailleurs, il faut avoir une bonne maîtrise des composants des liquides pour s’y essayer.

Un vapotage 100% DIY

L’avantage indéniable de faire son e liquide est la liberté que cette méthode fait gagner. En effet, fini le flacon trop petit, le produit mal dosé ou non adapté à la marque de sa e-cigarette. Les vapoteurs de longue date le savent bien, il est difficile de trouver la saveur parfaite et il est très frustrant d’acheter des flacons dont le parfum ou le booster ne convient pas vraiment.

En outre, créer son propre e-liquide permet de personnaliser et de contrôler sa vape totalement. Cependant, comme ce type de produits contient plusieurs substances, il faut savoir les doser pour arriver à un résultat acceptable. Aussi, il n’est pas simple de débuter dans la vape DIY. C’est pour répondre à cette problématique qu’il existe un calculateur diy sur www.vapoter.fr. Grâce à cet outil, il est possible d’imaginer son parfum idéal, en choisissant son taux d’arôme et de booster.

Le vapotage DIY pour les nuls

L’univers de la vape peut sembler bien obscur pour les fumeurs qui n’ont connu que les cigarettes classiques. La cigarette électronique est un appareil assez complexe qui comprend un nombre important de pièces dont un flacon qui contient du e-liquide. C’est lui qui donne la saveur en bouche et qui délivre des arômes et de la fumée. Ainsi, en fonction de sa dépendance à la nicotine et de ses envies gustatives, il est possible de sélectionner un e-liquide plutôt qu’un autre. Il existe des parfums fruités et sucrés comme la menthe ou la fraise mais aussi des aromes plus exotiques ou plus travaillés comme le caramel.

Les possibilités des e-liquides sont infinies et le choix en magasin est tellement vaste qu’il est très difficile de pouvoir être satisfait ou, plutôt, il est forcément possible de faire mieux, plus proche de ses envies, en élaborant son propre produit.

Le DIY est-il fait pour moi ?

Bien que le calculateur diy soit un précieux allié pour évaluer les proportions de chaque substance à intégrer dans son flacon, encore faut-il s’équiper de produits de qualité et maîtriser tout le protocole. En effet, la pratique du DIY exige de bien savoir à quoi servent les différents composants d’un eliquide. À la manière d’une recette de cuisine, il faut pouvoir doser les ingrédients en fonction de principes de bases et de ses goûts. Cet exercice demande de la patience mais aussi de la rigueur. En outre, cette activité ne s’improvise pas. Il faut d’abord se procurer les composants de base et étudier les diverses recettes envisageables.

Faire son e liquide soi-même s’adresse ainsi plutôt aux vapoteurs aguerris qui connaissent déjà leurs goûts et qui ont envie de prendre le temps d’essayer plusieurs formules pour arriver au produit idéal. Cette méthode s’adresse aussi aux adeptes du DIY en général et à ceux qui connaissent les vicissitudes d’une telle tendance.

Calculer sa facture vapotage

Le premier réflexe à avoir avant de se lancer dans la fabrication de son propre e liquide est de calculer combien coûte son vapotage actuel afin de comparer ce montant avec celui que coûterait la fabrication maison de son eliquide.

La méthode est rudimentaire. Il suffit de répertorier combien on a dépensé en e-liquide sur un an, en prenant soin de ramener le résultat au prix au ml (ou au litre) du produit. Une fois ces données rassemblées, il convient d’estimer combien coûte l’achat des composants essentiels d’un eliquide classique (à savoir une base, un arôme et un booster). L’idéal est de se baser sur des produits équivalents à ceux qui sont présents dans le eliquide du commerce que l’on consomme actuellement. Il faut, encore une fois, ramener le total au prix au ml afin d’obtenir une comparaison fiable.

Bien sûr, il faudra investir dans quelques flacons pour stocker les produits créés ainsi que dans une balance de précision pour mesurer toutes les proportions avec exactitude. Cependant, ces dépenses ne seront pas à renouveler régulièrement. Une fois achetés, on garde ces outils pour la vie ou presque.

Un investissement sur le long terme, un gain de qualité

Quand on calcule ses dépenses annuelles de vapotage et que l’on compare ce résultat au coût de la création d’un eliquide maison, force est de constater le premier achat de toutes les fournitures est une dépense importante par rapport au budget mensuel alloué au vapotage classique. Cependant, en observant les dépenses sur toute une année, il se dégage que produire son eliquide soi-même est bien plus économe que d’aller l’acheter dans un magasin de vape.

De plus, les vapoteurs qui font eux-mêmes leurs propres produits ne reviennent que rarement à ceux du commerce. Cette attitude tend à démontrer que faire son e liquide soi-même et profiter d’un produit 100% personnalisé augmente radicalement la qualité de la vape tout en réduisant son coût.

Les gros consommateurs feront évidemment plus vite des économies substantielles sur leur eliquides que les petits vapoteurs mais la satisfaction d’avoir créé son propre produit reste un plaisir inestimable.

Choisir son e liquide dans un magasin de vape est le premier réflexe pour un vapoteur débutant. En prenant de l’expérience, la plupart des utilisateurs se tournent vers la création de leurs propre eliquide. Cela leur permet de totalement contrôler les produits qu’ils vapotent mais aussi de doser comme ils le souhaitent les composants. Ainsi, en fabriquant soi-même son liquide, il est possible d’obtenir un arome plus puissant que ce qui est disponible dans les boutiques, par exemple.

L’autre avantage d’une fabrication 100% maison est d’être plus économe. En effet, le coût d’un eliquide du commerce comprend notamment le prix des matières premières ainsi que la rémunération des créateurs de la formule. Ainsi, en achetant soi-même ses produits de base et en imaginant ses propres recettes, il est possible de réduire ses frais de vapotage. Bien sûr, le premier achat de l’ensemble des produits demande un petit investissement mais celui-ci se rentabilisera au fil des mois quand il deviendra inutile de racheter des nouveaux flacons de eliquide.