Comment choisir son atomiseur dripper ?

Dans le monde du vapotage, il existe certains jargons qu’il faudrait maîtriser, car ils feront partie de votre quotidien si vous souhaitez vous y mettre. En effet, la cigarette électronique est vendue avec des formes, des styles et des performances très variés. Le dripper est l’un des modèles les plus vendus sur le marché. Qu’est-ce que c’est ?

Un atomiseur dripper : c’est quoi au juste ? 

L’atomiseur dripper est aussi connu sous le nom de RDA ou Rebuildable Dripping Atomizer. Il s’agit d’un atomiseur reconstructible. Il ne possède pas de réservoir et se décline en différents modèles pouvant s’adapter à tous les types de vapes. En revanche, le fonctionnement est similaire avec les modèles classiques. Lorsque l’appareil est chauffé, l’e-liquide se transforme en vapeur. Mais puisque le dripper est dépourvu de réservoir, il faudrait ajouter constamment de l’e-liquide au compte-goutte. Ce qui peut être un inconvénient majeur pour la plupart des vapoteurs.

Le dripper est composé d’un plateau de montage où se trouvent une ou plusieurs résistances, d’une chambre d’inhalation, d’une aération et d’un drip-tip. C’est le dispositif idéal pour tester différents e-liquides. C’est donc un choix très pratique. De plus, le dripper saveur est excellent pour mieux restituer les saveurs d’un e-liquide. Puisqu’il n’y a pas de réservoir, la vapeur est directement inhalée. Bref, les saveurs ne perdent pas leurs goûts dans la bouche. En outre, avec de gros plateaux, le dripper peut se transformer en « machine à vapeur » ! Par contre, certains modèles sont très discrets et peuvent facilement se glisser dans votre poche.

Quels sont les différents types de dripper ?

Les drippers sont disponibles en deux catégories. Le dripper saveur est très courant. Il ne dispose que d’une seule résistance. On le reconnait facilement à sa petite taille. L’objectif est d’optimiser la concentration des arômes. L’aération peut être ajustée en fonction de vos envies. Quoiqu’il n’est pas très performant, la puissance moyenne est de 20 watts. En revanche, le dripper vapeur permet de produire une vapeur très abondante. Il peut être équipé d’une ou de plusieurs résistances. Ce qui détermine le power vaping. La majorité des modèles appartenant à cette catégorie possèdent un plateau dit « postless ». Cela signifie qu’ils ne possèdent pas de pôles de connexion. Ces drippers sont de gros consommateurs. Il faudrait donc choisir une batterie assurant une bonne autonomie.

Peu importe le modèle, pour déterminer le type de tirage, il faudrait vérifier la taille des ouvertures. Une ouverture plus large produira plus de vapeur et optimisera la restitution de la saveur. C’est donc un élément important à prendre en compte au moment de l’achat. Concernant les coils, un modèle simple en Kanthal est plus adapté à un dripper saveur, tandis qu’il faut miser sur un coil complexe pour le dripper vapeur.

Quel dripper choisir ?

Le dripper se choisit selon votre mode de vape. Pour avoir plus de vapeur, il vous faut un dripper vapeur. Par contre, pour mettre en avant le goût des arômes, préférez plutôt un dripper saveur. Ensuite, vérifiez le nombre de résistances acceptées. Certains modèles peuvent accueillir jusqu’à 8 résistances.

Pour vapoter de la même manière qu’avec une cigarette classique, le dripper à tirage direct est plus approprié. Ainsi, vous pouvez tirer la vapeur dans la bouche avant de l’envoyer vers les poumons. Mais pour avoir la même sensation qu’avec une chicha, le dripper à tirage indirect est à privilégier.

Le dripper BF ou Bottom Feeder est doté d’un pin percé. Avec ce procédé, il n’est pas nécessaire de rajouter à la main régulièrement du liquide grâce au flacon intégré dans la box. Voilà pourquoi il faut utiliser un dripper BF avec une box BF. En tout cas, pour dénicher le meilleur dripper, faites le tour des magasins spécialisés en vente de cigarettes électroniques et comparez les offres. Vous y trouverez certainement votre bonheur.

Comment utiliser un dripper ?

Même si les drippers RDA n’ont pas de réservoir, certains modèles sont équipés d’une cuve d’un centimètre de profondeur sur la partie inférieure. Ainsi, sur un dispositif de 25 cm, il est possible de verser environ 1,5 ml de liquide. Quel que soit le modèle, pour vapoter avec un dripper, il suffit de verser directement quelques gouttes d’e-liquide sur le coton. Bref, il faudrait dripper régulièrement ! Si le goût ne vous plait pas, il est possible de changer facilement d’arôme. Cependant, vous devez attendre que le coton soit sec (après quelques minutes seulement) avant de verser un autre e-liquide.

Il faut noter que les premières bouffées auront un arrière-goût du parfum du liquide précédent. Mais c’est tout à fait normal. Cela passera vite ! Pour éviter ce désagrément, notamment en cas d’utilisation de saveurs totalement différentes, il est recommandé de changer le coton et de rincer le dripper. C’est simple et rapide. Il suffit de dévisser le dripper, de retirer le coton et de le faire passer sous l’eau. Si vous voulez vous passer de ce type d’entretien, réservez un dripper par exemple pour la saveur gourmande et une autre pour l’arôme boisson.