Achat de cigarette électronique : comment faire soi-même son e liquide

Depuis quelques années, la cigarette électronique est en train de conquérir plusieurs fumeurs partout dans le monde. Il s’agit d’un petit appareil qui tient facilement dans votre poche. Vous pouvez ainsi fumer, comme on le fait avec une cigarette ordinaire, tout en évitant les méfaits liés au tabac. Pour cela, l’usage d’un e liquide est indispensable à côté d’autres composants qui peuvent améliorer votre expérience de fumeur en minimisant les risques pour votre santé. Certains adeptes de la cigarette électronique ont même choisi de fabriquer leur e liquide eux-mêmes. Essayons alors de comprendre ce mode de vapotage fait-maison qui séduit de nombreuses personnes.

E liquide DIY : De quoi s’agit-il ?

Avez-vous déjà entendu parler du DIY ? Peut-être pas dans le domaine de la cigarette électronique, mais ces trois lettres reviennent souvent dans les médias ainsi que sur les sites et blogs en ligne. Il s’agit d’une abréviation de l’expression anglaise « Do It Yourself » qui veut dire « Fais-le toi-même ! ». Désormais, tout le monde est capable de fabriquer son e liquide diy : une méthode plutôt facile lorsqu’on connait le mode d’emploi. Le problème quand on achète les e-liquides disponibles sur le marché, c’est qu’on a accès à des produits standards qui peuvent ne pas convenir à tout le monde. Le DIY résout cette imprécision en vous permettant de :

  • Doser les arômes
  • Fixer le taux de nicotine
  • Sélectionner la base

Grâce à cette démarche, vous pouvez créer votre e-liquide et l’adapter à votre profil personnel. C’est aussi la meilleure manière de varier les plaisirs et de rompre la monotonie des arômes conventionnels, puisque vous allez pouvoir imaginer et inventer des senteurs qui ne sont pas disponibles dans les produits commercialisés. Essayons maintenant de faire le point sur les principaux avantages du e liquide fait-maison :

  • Réaliser des économies considérables sachant qu’un flocon coûte en moyenne 2 euros
  • Choisir les composants du e liquide avec beaucoup de précision
  • Créer des saveurs illimitées en mélangeant les arômes

Sans oublier que faire les choses vous-mêmes vous donnera un sentiment de satisfaction inestimable !

Mode d’emploi : Comment faire son e liquide ?

Si le DIY connait autant de succès, c’est parce qu’il vous permet de bénéficier des nombreux avantages précédemment cités avec un degré de facilité que ceux qui n’ont jamais essayé ne peuvent pas imaginer. Voici alors les 3 seules étapes pour créer votre e liquide :

  • Sur une base neutre, mettez quelques gouttes d’arômes
  • Laissez un temps de pause pour découvrir la saveur
  • Commencez à vapoter

Produits et accessoires nécessaires

Une base : Il s’agit d’un e liquide neutre que vous devez choisir selon le taux de nicotine que vous avez l’habitude d’utiliser. La base n’a pas de goût vous permettant ainsi de créer celui qui vous plait. C’est ce qui déterminera aussi la texture et le taux de vapeur à chaque hit. Des arômes concentrés : Sachez qu’il existe une grande variété d’arômes : une bonne centaine. Choisissez celles qui vous tentent et alternez pour une meilleure expérience de vapotage. Le booster de nicotine : Vendu sous forme de flacons, il possède le même fonctionnement que la base de nicotine. Les additifs : Ce produit vous donnera un e liquide dans sa version la plus aboutie. Peut-être souhaitez-vous un goût plus frais, plus doux ou plus sucré ? L’additif est conçu pour ces fins. Même s’il est optionnel, il reste un élément intéressant pour créer votre e liquide fait-maison. Des flacons vides : Il est conseillé d’avoir des provisions sur vous plutôt que de faire des achats individuels qui, à la longue, peuvent devenir contraignants. Des seringues : Elles vous permettront de manipuler les arômes avec précision.

Ce qu’il faut savoir pour bien choisir votre base

Pour commencer, la base pour un e liquide diy pas cher constitue jusqu’à 90 % de votre e liquide. Pour cette raison, il est important de bien la choisir. Vous pouvez opter pour des composants isolés et les mélanger par la suite. Mais vous avez aussi la possibilité de choisir des mélanges prêts à l’usage.

Les bases 100 %

  • Propylène glycol : Avec un volume de vapeur très faible, le hit demeure satisfaisant. Mais ce type de base reste prisé pour ses propriétés conductrices d’arômes. Sachez que vous devez vous hydrater souvent pour supprimer la sensation d’assèchement au niveau de la gorge.
  • Glycérine végétale : L’avantage de la glycérine végétale, c’est qu’elle permet de produire un gros volume de vapeur. Ce qui donne la même satisfaction que lorsque vous fumez une cigarette ordinaire, surtout que la vapeur en question prend du temps avant de se dissiper.

À partir de ces 2 bases, vous pouvez réaliser le mélange que vous désirez avoir !

Les bases mélangées

  • Le 80 PG/20 VG : En France, c’est le mélange qui connait le plus de popularité. Il contient une bonne quantité de glycérine végétale pour donner un maximum de vapeur tout en limitant la sensation d’assèchement dans votre bouche.
  • Le 50 PG/50 VG : Ce mélange est toujours recommandé par les plus grands adeptes du e liquide diy. Composé des 2 bases, il propose les avantages de l’un et de l’autre en sapant les inconvénients. Résultat : Une base donnant une vapeur généreuse et un hit largement satisfaisant.

À noter : Si vous vous demandez encore comment faire son e liquide, optez pour le mélange 50 PG/50 VG.

Comment choisir votre taux de nicotine ?

Si vous voulez fabriquer votre e liquide vous-mêmes, c’est que vous avez déjà essayé les produits tout prêts qu’on trouve dans sur le marché. Inutile alors de chercher midi à quatorze heures. Choisissez le même taux de nicotine que vous aviez l’habitude de prendre. Rappelons seulement qu’il existe 4 niveaux parmi lesquels vous devez choisir celui qui vous convient : 0 mg/ml, 6 mg/ml, 12 mg/ml, 18 mg/ml. Voici quelques conseils à suivre pour trouver votre taux de nicotine :

  • Si vous êtes un gros fumeur ou une grosse fumeuse, commencez par un taux de nicotine de 18 mg/ml. Préférez aussi les cigarettes électroniques à voltage variable pour pouvoir moduler le taux de vapeur avec plus de liberté.
  • Si vous fumez modérément, aux alentours de 10 cigarettes par jour, optez pour un dosage de 12 mg/ml de nicotine.
  • Si vous êtes un petit fumeur, choisissez le taux le plus faible, soit un dosage de 6 mg de nicotine.
  • Si vous êtes un vapoteur et que vous n’avez jamais été dépendant à la nicotine, inutile de fabriquer des e liquides qui en contiennent. Concentrez-vous uniquement sur la fabrication des arômes. Sans nicotine, le e liquide ne donne pas beaucoup de vapeur. Pour contrer ce déficit, choisissez un goût menthe.

Quelques directives pour créer votre e liquide à zéro défaut

  • Les fumeurs réguliers qui ont récemment opté pour la cigarette électronique et qui souhaitent rompre avec la cigarette traditionnelle apprécieront davantage les saveurs au tabac. Une fois qu’ils se seront habitués au vapotage, ils peuvent essayer d’autres arômes comme la menthe, la fraise, le caramel, etc.
  • Si vous voulez utiliser des additifs, ne dépassez jamais les 3 % de votre mélange de base. Ce produit a la réputation d’avoir un goût assez prononcé qui, en excès, peut compromettre la qualité de votre e liquide.
  • Le pourcentage idéal de votre arôme doit se situer entre 5 et 20 %.
  • Pour obtenir un e liquide de qualité, il ne faut pas négliger la phase de maturation soit un minimum de 15 jours pour les arômes au tabac et un minimum de 48 heures pour les autres.
  • Pendant la phase d’épanouissement, pensez à agiter le flacon tous les jours pour une meilleure diffusion de l’arôme et une meilleure cohésion des composants du mélange.
  • Lorsque vous préparez votre e liquide, pensez à porter des lunettes de protection et des gants.